BannièreSylvie 2

5 astuces naturelles pour parfumer la maison

Catégorie : POUR LA MAISON

Qu'il est plaisant d'avoir une maison qui sent bon, une maison saine, agréable et parfumée...

On nous vente les mérites de toute une gamme de produits pour cela : bougies parfumées, vaporisateurs de parfum d'ambiance, flacons avec mèche, diffuseurs de parfum à prise électrique...

Mais ces produits du commerce dégagent généralement des substances chimiques et toxiques ! Censés assainir la maison, ils polluent en fait l'air intérieur et mettent notre santé en danger ! 

Il existe pourtant des solutions simples, faciles et économiques pour parfumer la maison de façon tout à fait naturelle.

Voici par exemple 5 astuces accessibles à tous pour parfumer et assainir la maison naturellement :


pot-pourri

 

1/ Fabriquer un pot-pourri maison

Plutôt que d'acheter un pot-pourri à base sans doute de parfum de synthèse et de produits chimiques, l'idéal est d'en fabriquer un soi-même, 100% naturel.


Pour cela, c'est très simple : 

 - Prendre une coupelle, un pot en verre ou un bocal.
- Y mettre des pétales de rose ou toute autre fleur.
- Ajouter des brins de lavande, des bâtons de cannelle, des écorces d'agrumes...
Recouvrir d'une gaze ou de papier absorbant et laisser sécher pendant une semaine, dans un endroit bien sec et à l'abri de la lumière.
- Remuer tous les jours pour éviter le pourrissement. 

 

 

pomme-dambre


2/ Réaliser une pomme d'ambre

De pomme elle n'a que le nom, car il s'agit en fait d'une orange ! 

La pomme d'ambre est donc une orange que l'on pique entièrement de clous de girofle.

On peut ensuite la placer dans une coupe sur un meuble, ou bien nouer un ruban autour pour la suspendre.

Petit à petit, en se desséchant, l'orange va dégager un délicieux parfum... 

 

aspirateur 

3/ Profiter de l'aspirateur

Passer l'aspirateur ne fait généralement pas partie de nos activités favorites... Il est pourtant possible de joindre l'utile à l'agréable et de transformer cette corvée en plaisir...

Avant chaque utilisation, il suffit de déposer quelques gouttes d'huile essentielle de votre choix sur un petit morceau de coton pour que l'aspirateur diffuse une odeur agréable plutôt que de souffler un air qui ne sent pas particulièrement bon.

Si vous avez des feuilles de menthe, vous obtiendrez le même effet en déposant quelques feuilles au sol avant de passer l'aspirateur. 

 

  

huiles-essentielles


4/ Diffuser des huiles essentielles

 

Plutôt que d'utiliser les diffuseurs de parfums de synthèse qui se branchent sur les prises électriques, je vous recommande vivement d'utiliser un diffuseur électrique d'huiles essentielles.

C'est certes plus cher à l'achat mais, en plus de parfumer naturellement et agréablement votre maison, vous bénéficierez des propriétés et des bienfaits des huiles essentielles qui se diffuserent, simplement en les respirant.

Attention, il ne faut pas confondre diffuseur et brûle-parfum : il ne faut en effet JAMAIS brûler les huiles essentielles !

Si vous utilisez des saturateurs pour les radiateurs, vous pouvez également ajouter des huiles essentielles dans l'eau : elles se diffuseront naturellement.

 



spray

5/ Fabriquer un désodorisant

Savez-vous qu'il est possible de fabriquer soi-même un désodorisant ? 

Et ce, avec seulement 3 ingrédients, en dehors d'un petit flacon vaporisateur : de l'eau, de l'alcool à 70° ou à 90°, et des huiles essentielles. 

Ce précieux secret m'a été révélé il y a quelques temps par ma conseillère de produits ARMILLE.

Voici donc sa recette de base, puis 4 recettes spécifiques 

recette de base :

- 100 ml d'eau
- 2 cuillerées à soupe d'alcool à 70° ou 90°
- 60 gouttes d'huiles essentielles (à diluer dans l'alcool avant de mettre dans l'eau)

 

Désodorisant aux agrumes :

. 100 ml d'eau
. 2 cuillerées à soupe d'alcool à 70° ou 90
. 20 gouttes d'orange
. 20 gouttes de citron
. 20 gouttes de pamplemousse

Désodorisant aux propriétés assainissantes :

. 100 ml d'eau
. 2 cuillerées à soupe d'alcool à 70° ou 90
. 3 gouttes de thym
. 20 gouttes d'eucalyptus
. 20 gouttes de marjolaine
. 20 gouttes de ravintsara

→ Désodorisant anti-moustiques :

. 100 ml d'eau
. 2 cuillerées à soupe d'alcool à 70° ou 90
. 20 gouttes de citronnelle
. 20 gouttes de lavande
. 20 gouttes de menthe poivrée

Désodorisant aux propriétés relaxantes :

. 100 ml d'eau
. 2 cuillerées à soupe d'alcool à 70° ou 90
Puis choisir 3 huiles parmi les suivantes :
. 20 gouttes d'orange
. 20 gouttes de lavande
. 20 gouttes de ylang ylang
. 20 gouttes de marjolaine


Bien sûr, vous pouvez composer vos propres recettes. A vous de jouer maintenant pour réaliser le désodorisant qui vous convient !

 

Je reviendrai plus en détails sur certaines de ces astuces, qui méritent amplement un article entier.

Mais en attendant, qu'en pensez-vous ? Connaissez-vous et utilisez-vous déjà certaines de ces astuces ?  Avez-vous envie d'essayer ?

Commentaires   

nathalie
# nathalie 03-03-2015 11:17
Je connaissais déjà la plupart de ces petits trucs mise à part le désodorisant à fabriquer soi-même, pas mal, à voir, tu as essayer ?? moi j'aime bien les huiles essentielles j'en mets dans mon pot pourri dès qu'il n'y a plus d'odeur, sinon en diffuseur, mais le mien est cassé... oin !!! lol
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 03-03-2015 18:46
Non je n'ai pas encore essayé pour le désodorisant mais je compte bien le faire. Dis-moi ton pot-pourri c'est du fait maison ? Je n'ai pas parlé de l'astuce qui consiste à mettre de l'huile essentielle dedans pour le prolonger car je compte faire un article spécifique sur les pots-pourris un peu plus tard. Sinon la pomme d'ambre tu en as déjà fait aussi ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 05-03-2015 20:18
Bonne idée ton sujet d'article !

Je n'avais jamais pensé à ce truc tout bête de mettre des feuilles de menthe dans l'aspirateur ! C'est pourtant si simple comme idée ! Je le fais dès demain ;). Les feuilles de menthe sont un peu moches en ce moment à cause des coups de gel qu'elles se sont pris. J'ai failli tout couper ce soir, ouffff ! Je vais donc pouvoir les utiliser plutôt que les jeter.

Par contre, je ne comprends pas quand tu dis qu'il ne faut pas confondre diffuseur et brûle-parfum ? C'est quoi la différence ?

Pour les désodorisants faits maison, je me demande si les retombées ne vont pas tâcher les meubles, ou abimer le sol avec toutes ces huiles essentielles. Ta démonstratrice Armille n'en a pas parlé ?

Et sinon, concernant les huiles essentielles que j'utilise pas mal, y'a un petit détail qui m'a échappé dans l'émission sur la phytothérapie cette semaine sur France 5; j'ai cru entendre qu'un des participants a parlé des dangers neurologiques des huiles essentielles.. faut que je creuse le sujet. As-tu entendu cela si tu as vu cette émission ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 05-03-2015 20:15
Je t'avoue que moi non plus je n'ai jamais pensé aux feuilles de menthe. Et on doit pouvoir faire pareil avec de la lavande j'imagine... Je connaissais juste la technique des huiles essentielles sur un petit bout de coton pour l'aspirateur, car je le fais très très souvent. Je trouve ça tellement agréable de passer l'aspirateur avec l'odeur que l'on promène avec soi partout dans la maison. Moi aussi je compte bien essayer les feuilles de menthe...

Ah mince alors, j'aurais du approfondir la différence entre le diffuseur et le brûle parfum, j'ai failli le faire et puis j'ai renoncé... J'aurai du mettre des photos... Un brûle parfum est pourvu généralement d'une petite cheminée de terre (ou une coupelle) dans laquelle on doit mettre du parfum (de synthèse...) et en dessous on allume une petite bougie chauffe-plat. Il y a donc vraiment une flamme. Un diffuseur électrique est un système avec un socle, une pompe et une verrerie. On branche l'appareil et les huiles essentielles ne sont pas brûlées mais diffusées par un système de micro-diffusion . Le moteur fait un petit bruit de ronronnement. Le brûle-parfum est silencieux mais il détruit les propriétés des huiles essentielles et du coup elles deviendraient aussi néfastes et même toxiques que certains produits chimiques du commerce destinés à parfumer la maison.

Pour les désodorisants faits maison je n'avais pas pensé à ce problème des retombées des huiles essentielles. Je vois ma conseillère la semaine prochaine : je vais lui poser la question ! Je pense que vu qu'elles sont diluées ça doit être différent que lorsqu'elles sont pures mais bon il faudrait en être sûr...

Je n'ai pas vu l'émission dont tu parles mais je n'avais jamais entendu parler de ces dangers neurologiques. Je viens de regarder vite fait sur internet et apparemment il faudrait faire attention avec certaines huiles essentielles, à ne pas utiliser en surdosage ou à ne pas utiliser chez les bébés et jeunes enfants car ça pourrait effectivement causer des troubles neurologiques. Est-ce ça dont il aurait été question ? J'utilise beaucoup les huiles essentielles moi aussi mais il faut être bien conscient que ce n'est pas parce que c'est naturel que c'est anodin pour autant. Mal utilisées elles peuvent être très dangereuses. J'y reviendrais dans un article détaillé car en fait il y a tant à dire ! Quand j'ai commencé à écrire l'article je me suis dit que je ne pourrais jamais tout dire d'un coup donc je me suis contentée de citer quelques astuces en me disant que je reviendrais en détail plus tard dessus dans des articles dédiés...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 08-03-2015 10:37
J'ai essayé la menthe et.. ça marche pô :( Je ne sais pas si c'est qu'à cette saison la menthe est moins odorante (pourtant quand j'ai coupé les feuilles, j'ai bien senti l'odeur)ou si c'est que j'ai le nez trop bouché ;)

Pour les retombées, je te dis ça parce que j'ai acheté un vapo d'huiles essentielles, et à chaque fois que je m'en sers, je ne sais pas trop vers où vaporiser de peur que ça rende le carrelage glissant ou que ça tâche quelquechose... Tu diras ce que ta conseillère t'en a dit.

Concernant les problèmes neurologiques qu'entraineraie nt les huiles essentielles, j'ai renoncé à revisionner l'émission de cette semaine car ça n'a été qu'une phrase, sans explication. Quand on regarde sur internet, effectivement il en est question. Mais visiblement, certaines huiles essentielles sont plus dangereuses que d'autres. Les plus courantes n'ont pas l'air d'être dans la liste, mais sujet à creuser...

Je vois bien la différence entre un brûle parfum et un diffuseur. Mais un diffuseur étant vraiment très cher, moi je n'utilise que le brûle-parfum. J'y mets de l'eau et quelques gouttes d'huiles essentielles. Je ne savais pas qu'il ne fallait jamais faire ainsi. Je ne vois pas trop la différence de procédé, à chaque fois ce sont les vapeurs qui s'échappent grâce à la chaleur ?

Ce sera très sympa tes articles à venir sur les huiles essentielles. En plus très tendance ! As-tu vu que notre Super U s'est doté d'un nouveau rayon huiles essentielles qui semble être fabriquées dans la région ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 08-03-2015 11:57
Ah bah mince alors pour la menthe, c'est curieux ça ! J'essaierai en pleine saison cet été pour voir...

C'est vrai que les diffuseurs électriques sont onéreux. J'en possède 2 mais je ai les eus gratuitement : je fais partie d'un groupe de réunions pour les produits ARMILLE depuis environ 15 ans. On fait des réunions chez soi à tour de rôle, ce qui revient pour notre groupe à une réunion annuelle à la maison. Du coup ce n'est pas très contraignant, et suffisant pour cumuler des points, qui m'ont permis d'acquérir les diffuseurs !

Pour en revenir à la différence entre un diffuseur et un brûle-parfum, voici la différence de procédés :

- Pour le brûle-parfum, c'est la bougie qui en brûlant permet l'évaporation du mélange eau/extrait de parfum. C'est juste pour l'agrément normalement, pour parfumer une maison, sans aucun bénéfice pour la santé. Et même avec des risques pour la santé quand on connait les méfaits des parfums de synthèse... Si on ne peut pas y mettre des huiles essentielles, c'est que leurs vertus disparaissent en brûlant.

- Le diffuseur électrique : le principe serait la micronisation (vaporisation) des huiles essentielles qui se retrouvent propulsées dans l’air ambiant. Les molécules des huiles essentielles ne sont pas dénaturées, contrairement à la chaleur des brûle-parfums qui altèrent les molécules et dénaturent les huiles essentielles. Le diffuseur électrique est réglé pour générer électriquement la bonne température pour diffuser des huiles essentielles.

Mais, en creusant, il apparaîtrait que si on utilise le brûle-parfum correctement avec de l'eau comme tu fais, il n'y aurait pas de souci... Il y aurait par contre des bons brûle-parfums, et des pas bons. A creuser tout ça. Je pose donc là aussi la question à ma conseillère la semaine prochaine...

Mais non je n'ai pas vu le rayon des huiles essentielles à Super U. Ah bah ça alors, quelle surprise ! Attention toutefois aux huiles bas de gamme, là encore il faut faire très attention à n'utiliser que de très bonnes huiles !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 15-03-2015 11:03
Non mais essaie donc la menthe en ce moment. Ca vient peut être simplement de mon odorat (je sais qu'il est diminué par mes problèmes de sinus et d'allergies).

Je connais Armille et même si je ne participe plus aux réunions, j'utilise quelques uns de leurs produits. Mais je en suis pas allée au bout de ma pensée : non seulement les diffuseurs sont chers, mais ce qui m'avait frappée quand j'en avais vu, c'est que ça avait l'air très fragile ! Du coup, ces deux points cumulés m'avaient complètement dissuadée...

Merci pour tes précisions car je n'avais pas capté que les diffuseurs ne chauffaient pas les huiles. Je comprends maintenant la différence.

Des bons et des moins bons brûle-parfums ? Bon bah j'attends un article de ta part sur le sujet parce que figure-toi qu'à la fin de l'année dernière, je me suis retrouvée avec les deux coupelles de mes deux bûles-parfums cassées. Quand j'ai vu le prix des coupelles en verre sur internet, auquel il faut ajouter des frais de port assez conséquents, j'ai renoncé à en commander. Et j'ai acheté un brûle parfum à 3 euros, et pas en verre cette fois lol.

Je l'ai vu par hasard ce nouveau rayon alors je ne sais pas s'il est là depuis longtemps. J'ai pris de l'HE d'eucalyptus qui me plait bien à l'odeur. Je ne suis pas la seule car j'ai vu qu'ils sont en rupture de stock. Mais comment savoir si c'est une HE de bonne qualité ??? Pour moi, c'est impossible, à moins de la faire analyser. Et c'est surtout pas en écoutant les commerciaux qu'on peut le savoir ;) Même celles des pharmacies ne sont pas forcément bonnes.

Pardon si je déborde sur les thèmes de tes prochains sujets d'articles ;)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-03-2015 18:47
Pour la menthe en ce moment ça va être fichu, car Philippe la coupe en début d'hiver dès qu'elle commence à sécher... Mais cet été je vais en garder pour tenter l'expérience l'hiver prochain...

Si ça peut te rassurer ma conseillère utilise aussi des brûle-parfums, qu'elle achète à bas prix à Centrakor. Apparemment, pour avoir un bon brûle-parfum ce n'est pas une question de prix, il suffit juste que la coupelle soit suffisamment grande pour contenir assez d'eau. Moi j'ai un brûle-parfum de déco que je ne pourrais pas utiliser pour des huiles essentielles. Je le prendrai en photo et tu comprendras tout de suite...

Oui pour les huiles essentielles le problème est comment savoir si elles sont suffisamment pures ou pas ? Moi je n'utilise que celles de chez ARMILLE donc j'ai confiance. Je pense que si le prix est trop bas il faut se méfier...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 20-03-2015 17:40
Ah oui, c'est fichu si la menthe a la boule à zéro en ce moment. Mais ça reviendra vite désormais !

Marrant, j'ai justement acheté mon brûle parfum chez Centrakor quand j'ai vu que pour remplacer mes coupelles en verre, ce serait plus cher ! Bon, par contre la coupelle n'est pas tellement grande, je la remplis et elle n'est jamais vide quand la bougie s'éteint.

Excuse-moi pour ma question, mais comment avoir plus confiance en Armille qu'en d'autres vendeurs ? Parce qu'Armille, c'est comme d'autres sociétés ou les pharmacies, des gens qui sont là pour faire du chiffre avant tout :(
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 21-03-2015 10:30
S'il reste encore de l'eau dans la coupelle quand la bougie s'éteint, alors c'est bon !

Par rapport à Armille, je ne sais pas s'ils sont plus dignes de confiance que d'autres, car comme tu dis, TOUS sont là pour vendre. C'est juste un choix que j'ai fait. Et puis j'apprécie quand la conseillère (qui est une copine...) nous donne plein de détails sur les produits, ainsi que des astuces. Voilà, je ne prétends pas que ce choix est bon, ni meilleur qu'un autre, mais c'est celui que j'ai fait, entre autres...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 22-03-2015 14:29
Oui oui, je comprends bien, il faut faire des choix. Mais je voulais juste souligner qu'Armille est une société commerciale donc ... Rien n'empêche de se poser des questions, d'interroger même en ayant fait ce choix car c'est toujours dangereux d'avoir une confiance aveugle.

Et puis parfois, on change quand on découvre certaines choses. Pour moi par exemple, un cas flagrant est Yves Rocher : dans ma jeunesse, je l'associais à des produits naturels, hélas par la suite j'ai bien compris qu'il n'y a que quelques mg de naturel dans leurs produits, le reste n'étant pas plus sain que d'autres produits hélas.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 23-03-2015 13:30
Oui je sais bien, parfois on fait confiance puis un jour on tombe de haut en apprenant certaines choses que l'on aurait jamais soupçonnées. J'espère que ça ne sera pas le cas pour Armille mais on en est pas à l'abri... Ce qui me rassure concernant leurs produits c'est de savoir qu'on peut les utiliser dans la maison, puis ensuite s'en servir pour les fleurs et/ou le jardin sans problème. Par exemple on peut serpiller et faire la vaisselle, et ensuite se servir de l'eau du serpillage et de la vaisselle pour arroser les fleurs ou le jardin. Je me dis que ça doit bien quand même être un minimum naturel pour qu'on puisse se permettre de faire ça...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 25-03-2015 14:39
Je voulais juste rajouter une petite précision par rapport à Armille, qui à l'époque avait hautement joué dans mon facteur "confiance" vis à vis de cette société. C'est tellement vieux que j'avais presque oublié, et puis ça m'est revenu :

Contrairement à toi je n'ai pas d'allergies, mais j'ai par contre des problèmes de peau... Pendant de nombreuses années j'ai eu des mycoses, qui revenaient chaque année quasiment à la même époque, au printemps... C'était pénible car il fallait que j'aille chez le médecin pour des produits spécifiques. Le médecin m'avait dit que quand on avait ce genre de problème on l'avait à vie, et que ça reviendrait tout le temps ainsi à la même époque. Sauf que ça c'était "avant"... Avant de connaitre les produits Armille... J'ai commencé par apprendre à connaître les huiles essentielles, puis les produits ménagers. Ensuite, j'ai testé les produits de beauté, avec notamment les gels douches. Et depuis ce jour, terminées les mycoses !!!!!!!!!!!!!!! !!!! La seule fois où j'en ai eu à nouveau c'est en utilisant par mégarde un gel douche classique... Du coup, cette curieuse coïncidence m'a donné à penser que ce n'était sans doute pas un hasard et que les produits naturels étaient sûrement pour quelque chose dans tout ça...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 27-03-2015 17:35
Je comprends ton soulagement d'avoir trouvé enfin quelque chose qui te débarrasse de ce problème. Mais du coup, j'ai des doutes si tu n'es pas allergique à certains composants chimiques ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 30-03-2015 06:56
Ah je n'avais jamais pensé à ça ! Mais ce serait tout de même bizarre car si c'était de l'allergie à un composant ce serait sur toute l'année, non ? Or là les mycoses apparaissaient seulement à une certaine période de l'année. ????
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 13-03-2015 04:26
J'ai donc posé la question à ma conseillère ARMILLE quant aux retombées des désodorisants faits maison. Effectivement ça pourrait tâcher des meubles en bois bruts, non vernis. Elle conseille de vaporiser plutôt en direction de tissus d'ameublement (canapé, rideaux...) à condition que ceux-ci ne soient pas fragiles. Sinon pour le sol, à relire ta question je m'aperçois que je me suis trompée et que ma mémoire m'a une fois de plus fait défaut : j'avais mémorisé que tu avais peur que ça rende le sol glissant et je lui ai posé la question en ce sens, et non dans le sens où ça pourrait l'abimer... Du coup par rapport à ma question elle a dit que les huiles essentielles ne sont pas pures mais très diluées, et qu'il y a bien d'ailleurs des vaporisateurs d'assainissant à base d'huiles essentielles vendus par ARMILLE (elle en avait un en présentation). Elle s'en sert et vaporise toutes surfaces avec. Je pense donc que si ce produit à base d'huiles essentielles n'abime rien, ça doit bien être pareil avec un désodorisant fait maison.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 15-03-2015 11:08
Merci pour tes infos.
Non ta mémoire ne te fait pas défaut car dans ma question y'avait bien tout ça. Je me rends compte parfois que le carrelage devient glissant quand on utilise certains produits d'entretien et j'imagine qu'à la longue ça peut l'abimer en changeant son aspect. Du coup, j'étais méfiante sur tous les produits qu'on vaporise dans l'air et qui ont des retombées.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-03-2015 18:54
Mieux vaut parfois être prudent que d'avoir des mauvaises surprises. Moi aussi j'ai remarqué par exemple que quand j'utilise mon dépoussiérant pour mes meubles après ça glisse par terre. Enfin, ça c'était avant... Quand j'avais l'habitude de le pulvériser sur mes meubles d'abord, et d'essuyer la poussière ensuite. Un jour il en a été question avec ma conseillère ARMILLE, qui nous a dit que pour éviter que ça glisse par terre il ne fallait pas vaporiser d'abord sur les meubles mais sur le chiffon, et ensuite passer le chiffon sur le meuble.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 19-03-2015 21:39
Mais oui, c'est la bonne méthode de mettre le produit sur le chiffon. Seulement, quand j'ai une grande surface à faire, parfois ça m'échappe encore, comme la semaine dernière :(
Comme quoi, le ménage aussi c'est un métier et je crois que je suis pas apte lol ;-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 20-03-2015 08:15
Pareil pour moi, je ne dois pas être apte non plus car parfois je pulvérise encore directement sur les meubles... Pas facile de changer ses habitudes quand on est vieux ! lol ! Plus sérieusement j'essaie d'y penser maintenant pour faire en sorte que ça devienne un réflexe...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 13-03-2015 05:28
En ce qui concerne les brûle-parfums, j'ai posé la question à ma conseillère ARMILLE : on peut effectivement utiliser ceux qui sont prévus pour y mettre de l'eau. Il faut qu'on puisse y mettre suffisamment d'eau pour qu'elle ne soit pas évaporée avant la diffusion complète des huiles essentielles. Donc lorsqu'on dit qu'il ne faut jamais brûler des huiles essentielles, c'est qu'il ne faut jamais les brûler pures, certaines personnes utilisant des brûle-parfums sans eau...

Je ferai donc un prochain article là-dessus pour repréciser les choses, car je pense que ça mérite d'être éclairci.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 15-03-2015 11:09
Merci d'avance alors !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-03-2015 19:38
De rien ! Moi ça me fait plaisir car du coup je me retrouve à approfondir des sujets auxquels je n'aurais pas pensé, et à apprendre des choses que je ne savais pas. Je trouve ça super intéressant et enrichissant !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 19-03-2015 21:37
Y'a du nouveau dans l'enquête, nous avons de quoi approfondir le sujet lol. Cette semaine j'ai vu qu'un allergologue vient de sortir un bouquin où il est dit que les HE sont très déconseillées pour les personnes allergiques. J'avoue que ça me pose question maintenant. D'autant qu'il ne semble pas différencier les bonnes des mauvaises HE; pour lui toutes les HE sont néfastes on dirait ! Ca s'appelle "Le livre noir des allergies". Il est passé au JT d'Elise Lucet cette semaine :
francetvinfo.fr/.../...

Il y a plein d'articles sur le net, dont celui-ci pour te donner une idée : sante.journaldesfemmes.com/... /...

Encore un truc à creuser, je ne connais pas l'enquête "Que choisir" dont il est question.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 20-03-2015 06:34
Alors là, je t'avoue que je suis assez déroutée. C'est vraiment pénible à la fin toutes ces infos contraires que l'on reçoit sans arrêt. Un jour on nous dit que tel truc est néfaste et qu'il faut se tourner vers telle autre chose, et quelques temps plus tard on apprend que la "solution de rechange" est finalement pas si bien que ça. A la maison j'ai des livres qui vantent les mérites des huiles essentielles, et maintenant cet allergologue sort à son tour un livre pour alerter sur les huiles essentielles. On finit par se poser des questions et se demander quel est le but réel de ces "écrivains", et si tout ça c'est pas uniquement pour faire du commerce et vendre des livres...

Bon, maintenant, il y a peut-être réellement un risque pour les personnes allergiques, donc ce n'est pas à prendre à la légère non plus... Apparemment le problème serait pour les produits qui contiennent des huiles essentielles sous forme de mélanges, et les aérosols. Ça interpelle tout de même, mais je trouve que ça reste trop flou et trop général. J'aimerais bien comprendre quel est véritablement le problème avec ces mélanges et les diffusions via les aérosols...

Autrefois on disait qu'il fallait coucher les bébés sur le ventre. A l'époque où j'ai eu des enfants c'était sur le côté, ensuite ça été sur le dos. A l'époque de mes enfants il fallait impérativement stériliser les biberons... Paraît-il que maintenant il ne faut plus le faire... A une époque les maisons anciennes ont été dénigrées à cause de leur manque d'isolation. Les maisons neuves se sont vues imposées tout un tas de règles mais le problème c'est qu'elles sont maintenant tellement isolées qu'elles le sont trop et que ça pose des problèmes... Aie aie aie ! Ça change sans arrêt ! Et toujours une bonne raison à la base pour tout changement... La liste serait bien longue, je préfère arrêter là. Mais franchement ça devient pénible.

En tout cas je suis curieuse de savoir ce que ma conseillère ARMILLE va dire à propos de ce problème concernant les huiles essentielles, car je compte bien lui poser la question. Sauf que maintenant je ne la revois qu'en juin...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 20-03-2015 17:53
J'espère que mes réponses ne te dépriment pas :sigh: Je sais bien que c'est déroutant de ne jamais savoir comment faire bien. Mais hélas, la société est comme ça et nous devons vivre avec. Réjouissons nous déjà d'être dans un pays où il y a pas mal de contrôles de qualité déjà (même si on en voudrait plus), et où la corruption est moins présente qu'ailleurs. Après, pour chaque chose, c'est à nous de nous faire notre avis. Nous avons la grande chance maintenant d'avoir accès à plein d'informations, ce qui n'était pas le cas il n'y a pas si longtemps.

Pour chaque changements que tu décris, il y a sûrement des raisons différentes, entre les mauvaises (l'argent) et les bonnes (des études plus poussées par exemple, car les chercheurs sont de mieux en mieux équipés). En ce qui concerne les huiles essentielles, elles ne sont devenues populaires qu'il y a très peu de temps. Peut-être donc qu'avant les conséquences néfastes de leur utilisation n'étaient pas si claires, que des études plus poussées ont été faites du fait de l'explosion des allergies ! Je ne sais pas. Où bien cet allergologue s'est fait acheter pour casser le marché des huiles essentielles ! Tout est possible. C'est un sujet à suivre donc... Ca ne m'a pas empêchée de mettre mon brule-parfum aujourd'hui pendant le ménage, alors que je suis en pleine crise, et je ne vais pas plus mal maintenant !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 21-03-2015 11:14
Oui, sujet à suivre pour les huiles essentielles... En y repensant, si ce sont vraiment seulement les produits à base de mélanges d'huiles essentielles, ainsi que les sprays qui posent problème, je me dis que ça ce sont en fait des produits dérivés. Car à la base, quand j'ai connu les huiles essentielles il y a une quinzaine d'années, on parlait seulement des huiles essentielles seules, en petites bouteilles. Comme tu le dis, l'engouement pour les huiles essentielles est relativement récent, et quand une mode ou un succès arrive, on multiplie les produits dérivés, les produits "à base de". C'est peut-être de ceux-là dont il faut se méfier ?...

J'ai la chance qu'aucun de nous n'est allergique alors ça simplifie les choses, même si je sais bien qu'on peut très bien devenir allergique à n'importe quel moment... Comme toi pour l'instant je vais continuer mon utilisation des huiles essentielles, tout en essayant d'en savoir plus...

Je t'avoue honnêtement que oui, tout cela m'a vraiment déroutée à un point tel que j'ai même remis en doute l'écriture de certains articles sur ce blog. Car je me demande s'il est vraiment judicieux d'écrire des articles sur des sujets sans être spécialiste... En même temps, comme je l'ai lu aussi je ne sais plus où, je me dis que c'est en creusant des sujets qu'on peut aussi devenir "spécialiste". Certains ont démarré des blogs sur des sujets qu'ils aimaient bien, mais sans connaissances approfondies spécialement, et sont par la suite devenus des vrais spécialistes en la matière. Ce n'est pas du tout mon ambition de devenir spécialiste, mais je voudrais juste ne rien publier qui puisse induire les gens en erreur, c'est tout !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 22-03-2015 14:22
Moi cette histoire de mélange m’interpelle. Je fais très très souvent des inhalations pour ma sinusite chronique. Et le produit que j’achète en pharmacie, c’est un mélange d’huiles essentielles. Et là, c’est beaucoup plus intense sûrement que les sprays car je reste à chaque fois un quart d’heure le nez dessus :eek: A voir si ça aussi ce serait néfaste, ou si les trucs volatiles qu’il décrit ne se développent que dans l’air, mais ça m’étonnerait….
Et j’avoue que ça m’a énormément surprise que ce soit cette forme d’utilisation qui soit néfaste. Je ne sais pas pour toi, mais moi quand j’ai connu les huiles essentielles via Armille, on nous disait qu’on pouvait les ingérer. A l’époque j’en avais parlé en pharmacie et ô secours, on m’avait dit que c’était absolument interdit d’en avaler ! Depuis, c’est assez comique, toutes les pharmacies proposent bien en évidence au comptoir des HE à ingérer, comme on met des bonbons aux caisses des supermarchés pour nous attirer. Du coup, quand cet allergologue a commencé à parler du danger des HE, j’étais sûre que c’était l’ingestion, et pas du tout, il n’en a pas parlé !!
J’espère que d’ici peu on pourra avoir plus d’infos concernant ce qu’il raconte dans son bouquin : pas envie de l’acheter mais envie de savoir ;)
Oui, c’est une chance si vous n’êtes pas allergiques, vu comment ça se développe, et je te confirme que ça peut tomber à tout âge !
Oh je suis désolée si je t’ai déroutée à ce point. Mais non, il ne faut pas tout remettre en question comme ça ! Je ne sais pas comment tu veux faire tes articles, mais tu ne vas pas te présenter en gourou qui va éradiquer le cancer sur la planète avec tes petits flacons ;-) T’es une fille sérieuse alors tu vas bien savoir mettre un petit mot de mise en garde, comme ça chacun est libre de ce qu’il fait ou pas. De toutes façons, il y a déjà un bémol pour les enfants et les femmes enceintes, alors tu aurais sûrement déjà précisé que même si c’est naturel, les HE sont à utiliser avec précaution. Et puis voilà, tu ne vends rien, tu partages juste une expérience de quelquechose qui t’es bénéfique à toi, qui n’aura pas forcément les mêmes avantages pour d’autres (par exemple, si je mets une mini goutte d’HE de thym sur ma peau, j’ai de fortes sensations de brûlures, alors que d’autres en avalent sans problème). Aux lecteurs d’être assez intelligents pour recouper les informations, faire des tests, et se prendre en charge quand aux décisions qu’ils prennent d’utiliser tel ou telle chose.
Moi je trouve que ton blog ne se pose pas en spécialiste, comme le serait celui d’un pharmacien ou un vendeur de produits ; c’est juste du partage d’expériences avec nos doutes et nos remises en questions au fur et à mesure de ce qu’on vit et de ce qu’on apprend. Te voilà rassurée j’espère ;)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 23-03-2015 16:16
Oui, hâte d'en savoir plus moi aussi sur ces histoires de problèmes de mélanges d'huiles essentielles, et hâte d'avoir la position d'Armille à ce sujet. Pour ce qui est de les ingérer, tu vois on ne peut même pas faire confiance non plus aux pharmacies, si un jour ils disent d'une façon et le lendemain d'une autre !!! ... Moi au début j'en ai ingéré mais j'ai arrêté car je sais qu'il peut y avoir certains risques dans certains cas, et je compte d'ailleurs bien en parler dans mon article. Car oui finalement me voilà rassurée sur le devenir de certains articles sur ce blog. Il y en a plein qui font comme moi sur leur blog... Comme tu dis c'est juste un partage d' expériences.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 24-03-2015 21:59
J'ai l'impression que ce livre n'a pas tellement la cote pour l'instant car on trouve très peu d'article à son sujet sur le net.

Je pensais que tu te soignais avec les HE en les avalant. Moi, je m'en sers de cette façon, pour l'eucalyptus, le citron et le ravinstara. Bon, j'arrête, on en reparlera suite à tes futurs articles alors :)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 25-03-2015 10:28
Ah, curieux en effet. Pourtant il y a eu un gros coup de pub avec le passage au journal télévisé...

Eh non, je n'avale plus les huiles essentielles. Je garde le suspense pour mon article... A suivre au prochain épisode donc...
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

nathalie
# nathalie 03-03-2015 11:17
Je connaissais déjà la plupart de ces petits trucs mise à part le désodorisant à fabriquer soi-même, pas mal, à voir, tu as essayer ?? moi j'aime bien les huiles essentielles j'en mets dans mon pot pourri dès qu'il n'y a plus d'odeur, sinon en diffuseur, mais le mien est cassé... oin !!! lol
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 03-03-2015 18:46
Non je n'ai pas encore essayé pour le désodorisant mais je compte bien le faire. Dis-moi ton pot-pourri c'est du fait maison ? Je n'ai pas parlé de l'astuce qui consiste à mettre de l'huile essentielle dedans pour le prolonger car je compte faire un article spécifique sur les pots-pourris un peu plus tard. Sinon la pomme d'ambre tu en as déjà fait aussi ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 05-03-2015 20:18
Bonne idée ton sujet d'article !

Je n'avais jamais pensé à ce truc tout bête de mettre des feuilles de menthe dans l'aspirateur ! C'est pourtant si simple comme idée ! Je le fais dès demain ;). Les feuilles de menthe sont un peu moches en ce moment à cause des coups de gel qu'elles se sont pris. J'ai failli tout couper ce soir, ouffff ! Je vais donc pouvoir les utiliser plutôt que les jeter.

Par contre, je ne comprends pas quand tu dis qu'il ne faut pas confondre diffuseur et brûle-parfum ? C'est quoi la différence ?

Pour les désodorisants faits maison, je me demande si les retombées ne vont pas tâcher les meubles, ou abimer le sol avec toutes ces huiles essentielles. Ta démonstratrice Armille n'en a pas parlé ?

Et sinon, concernant les huiles essentielles que j'utilise pas mal, y'a un petit détail qui m'a échappé dans l'émission sur la phytothérapie cette semaine sur France 5; j'ai cru entendre qu'un des participants a parlé des dangers neurologiques des huiles essentielles.. faut que je creuse le sujet. As-tu entendu cela si tu as vu cette émission ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 05-03-2015 20:15
Je t'avoue que moi non plus je n'ai jamais pensé aux feuilles de menthe. Et on doit pouvoir faire pareil avec de la lavande j'imagine... Je connaissais juste la technique des huiles essentielles sur un petit bout de coton pour l'aspirateur, car je le fais très très souvent. Je trouve ça tellement agréable de passer l'aspirateur avec l'odeur que l'on promène avec soi partout dans la maison. Moi aussi je compte bien essayer les feuilles de menthe...

Ah mince alors, j'aurais du approfondir la différence entre le diffuseur et le brûle parfum, j'ai failli le faire et puis j'ai renoncé... J'aurai du mettre des photos... Un brûle parfum est pourvu généralement d'une petite cheminée de terre (ou une coupelle) dans laquelle on doit mettre du parfum (de synthèse...) et en dessous on allume une petite bougie chauffe-plat. Il y a donc vraiment une flamme. Un diffuseur électrique est un système avec un socle, une pompe et une verrerie. On branche l'appareil et les huiles essentielles ne sont pas brûlées mais diffusées par un système de micro-diffusion . Le moteur fait un petit bruit de ronronnement. Le brûle-parfum est silencieux mais il détruit les propriétés des huiles essentielles et du coup elles deviendraient aussi néfastes et même toxiques que certains produits chimiques du commerce destinés à parfumer la maison.

Pour les désodorisants faits maison je n'avais pas pensé à ce problème des retombées des huiles essentielles. Je vois ma conseillère la semaine prochaine : je vais lui poser la question ! Je pense que vu qu'elles sont diluées ça doit être différent que lorsqu'elles sont pures mais bon il faudrait en être sûr...

Je n'ai pas vu l'émission dont tu parles mais je n'avais jamais entendu parler de ces dangers neurologiques. Je viens de regarder vite fait sur internet et apparemment il faudrait faire attention avec certaines huiles essentielles, à ne pas utiliser en surdosage ou à ne pas utiliser chez les bébés et jeunes enfants car ça pourrait effectivement causer des troubles neurologiques. Est-ce ça dont il aurait été question ? J'utilise beaucoup les huiles essentielles moi aussi mais il faut être bien conscient que ce n'est pas parce que c'est naturel que c'est anodin pour autant. Mal utilisées elles peuvent être très dangereuses. J'y reviendrais dans un article détaillé car en fait il y a tant à dire ! Quand j'ai commencé à écrire l'article je me suis dit que je ne pourrais jamais tout dire d'un coup donc je me suis contentée de citer quelques astuces en me disant que je reviendrais en détail plus tard dessus dans des articles dédiés...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 08-03-2015 10:37
J'ai essayé la menthe et.. ça marche pô :( Je ne sais pas si c'est qu'à cette saison la menthe est moins odorante (pourtant quand j'ai coupé les feuilles, j'ai bien senti l'odeur)ou si c'est que j'ai le nez trop bouché ;)

Pour les retombées, je te dis ça parce que j'ai acheté un vapo d'huiles essentielles, et à chaque fois que je m'en sers, je ne sais pas trop vers où vaporiser de peur que ça rende le carrelage glissant ou que ça tâche quelquechose... Tu diras ce que ta conseillère t'en a dit.

Concernant les problèmes neurologiques qu'entraineraie nt les huiles essentielles, j'ai renoncé à revisionner l'émission de cette semaine car ça n'a été qu'une phrase, sans explication. Quand on regarde sur internet, effectivement il en est question. Mais visiblement, certaines huiles essentielles sont plus dangereuses que d'autres. Les plus courantes n'ont pas l'air d'être dans la liste, mais sujet à creuser...

Je vois bien la différence entre un brûle parfum et un diffuseur. Mais un diffuseur étant vraiment très cher, moi je n'utilise que le brûle-parfum. J'y mets de l'eau et quelques gouttes d'huiles essentielles. Je ne savais pas qu'il ne fallait jamais faire ainsi. Je ne vois pas trop la différence de procédé, à chaque fois ce sont les vapeurs qui s'échappent grâce à la chaleur ?

Ce sera très sympa tes articles à venir sur les huiles essentielles. En plus très tendance ! As-tu vu que notre Super U s'est doté d'un nouveau rayon huiles essentielles qui semble être fabriquées dans la région ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 08-03-2015 11:57
Ah bah mince alors pour la menthe, c'est curieux ça ! J'essaierai en pleine saison cet été pour voir...

C'est vrai que les diffuseurs électriques sont onéreux. J'en possède 2 mais je ai les eus gratuitement : je fais partie d'un groupe de réunions pour les produits ARMILLE depuis environ 15 ans. On fait des réunions chez soi à tour de rôle, ce qui revient pour notre groupe à une réunion annuelle à la maison. Du coup ce n'est pas très contraignant, et suffisant pour cumuler des points, qui m'ont permis d'acquérir les diffuseurs !

Pour en revenir à la différence entre un diffuseur et un brûle-parfum, voici la différence de procédés :

- Pour le brûle-parfum, c'est la bougie qui en brûlant permet l'évaporation du mélange eau/extrait de parfum. C'est juste pour l'agrément normalement, pour parfumer une maison, sans aucun bénéfice pour la santé. Et même avec des risques pour la santé quand on connait les méfaits des parfums de synthèse... Si on ne peut pas y mettre des huiles essentielles, c'est que leurs vertus disparaissent en brûlant.

- Le diffuseur électrique : le principe serait la micronisation (vaporisation) des huiles essentielles qui se retrouvent propulsées dans l’air ambiant. Les molécules des huiles essentielles ne sont pas dénaturées, contrairement à la chaleur des brûle-parfums qui altèrent les molécules et dénaturent les huiles essentielles. Le diffuseur électrique est réglé pour générer électriquement la bonne température pour diffuser des huiles essentielles.

Mais, en creusant, il apparaîtrait que si on utilise le brûle-parfum correctement avec de l'eau comme tu fais, il n'y aurait pas de souci... Il y aurait par contre des bons brûle-parfums, et des pas bons. A creuser tout ça. Je pose donc là aussi la question à ma conseillère la semaine prochaine...

Mais non je n'ai pas vu le rayon des huiles essentielles à Super U. Ah bah ça alors, quelle surprise ! Attention toutefois aux huiles bas de gamme, là encore il faut faire très attention à n'utiliser que de très bonnes huiles !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 15-03-2015 11:03
Non mais essaie donc la menthe en ce moment. Ca vient peut être simplement de mon odorat (je sais qu'il est diminué par mes problèmes de sinus et d'allergies).

Je connais Armille et même si je ne participe plus aux réunions, j'utilise quelques uns de leurs produits. Mais je en suis pas allée au bout de ma pensée : non seulement les diffuseurs sont chers, mais ce qui m'avait frappée quand j'en avais vu, c'est que ça avait l'air très fragile ! Du coup, ces deux points cumulés m'avaient complètement dissuadée...

Merci pour tes précisions car je n'avais pas capté que les diffuseurs ne chauffaient pas les huiles. Je comprends maintenant la différence.

Des bons et des moins bons brûle-parfums ? Bon bah j'attends un article de ta part sur le sujet parce que figure-toi qu'à la fin de l'année dernière, je me suis retrouvée avec les deux coupelles de mes deux bûles-parfums cassées. Quand j'ai vu le prix des coupelles en verre sur internet, auquel il faut ajouter des frais de port assez conséquents, j'ai renoncé à en commander. Et j'ai acheté un brûle parfum à 3 euros, et pas en verre cette fois lol.

Je l'ai vu par hasard ce nouveau rayon alors je ne sais pas s'il est là depuis longtemps. J'ai pris de l'HE d'eucalyptus qui me plait bien à l'odeur. Je ne suis pas la seule car j'ai vu qu'ils sont en rupture de stock. Mais comment savoir si c'est une HE de bonne qualité ??? Pour moi, c'est impossible, à moins de la faire analyser. Et c'est surtout pas en écoutant les commerciaux qu'on peut le savoir ;) Même celles des pharmacies ne sont pas forcément bonnes.

Pardon si je déborde sur les thèmes de tes prochains sujets d'articles ;)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-03-2015 18:47
Pour la menthe en ce moment ça va être fichu, car Philippe la coupe en début d'hiver dès qu'elle commence à sécher... Mais cet été je vais en garder pour tenter l'expérience l'hiver prochain...

Si ça peut te rassurer ma conseillère utilise aussi des brûle-parfums, qu'elle achète à bas prix à Centrakor. Apparemment, pour avoir un bon brûle-parfum ce n'est pas une question de prix, il suffit juste que la coupelle soit suffisamment grande pour contenir assez d'eau. Moi j'ai un brûle-parfum de déco que je ne pourrais pas utiliser pour des huiles essentielles. Je le prendrai en photo et tu comprendras tout de suite...

Oui pour les huiles essentielles le problème est comment savoir si elles sont suffisamment pures ou pas ? Moi je n'utilise que celles de chez ARMILLE donc j'ai confiance. Je pense que si le prix est trop bas il faut se méfier...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 20-03-2015 17:40
Ah oui, c'est fichu si la menthe a la boule à zéro en ce moment. Mais ça reviendra vite désormais !

Marrant, j'ai justement acheté mon brûle parfum chez Centrakor quand j'ai vu que pour remplacer mes coupelles en verre, ce serait plus cher ! Bon, par contre la coupelle n'est pas tellement grande, je la remplis et elle n'est jamais vide quand la bougie s'éteint.

Excuse-moi pour ma question, mais comment avoir plus confiance en Armille qu'en d'autres vendeurs ? Parce qu'Armille, c'est comme d'autres sociétés ou les pharmacies, des gens qui sont là pour faire du chiffre avant tout :(
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 21-03-2015 10:30
S'il reste encore de l'eau dans la coupelle quand la bougie s'éteint, alors c'est bon !

Par rapport à Armille, je ne sais pas s'ils sont plus dignes de confiance que d'autres, car comme tu dis, TOUS sont là pour vendre. C'est juste un choix que j'ai fait. Et puis j'apprécie quand la conseillère (qui est une copine...) nous donne plein de détails sur les produits, ainsi que des astuces. Voilà, je ne prétends pas que ce choix est bon, ni meilleur qu'un autre, mais c'est celui que j'ai fait, entre autres...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 22-03-2015 14:29
Oui oui, je comprends bien, il faut faire des choix. Mais je voulais juste souligner qu'Armille est une société commerciale donc ... Rien n'empêche de se poser des questions, d'interroger même en ayant fait ce choix car c'est toujours dangereux d'avoir une confiance aveugle.

Et puis parfois, on change quand on découvre certaines choses. Pour moi par exemple, un cas flagrant est Yves Rocher : dans ma jeunesse, je l'associais à des produits naturels, hélas par la suite j'ai bien compris qu'il n'y a que quelques mg de naturel dans leurs produits, le reste n'étant pas plus sain que d'autres produits hélas.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 23-03-2015 13:30
Oui je sais bien, parfois on fait confiance puis un jour on tombe de haut en apprenant certaines choses que l'on aurait jamais soupçonnées. J'espère que ça ne sera pas le cas pour Armille mais on en est pas à l'abri... Ce qui me rassure concernant leurs produits c'est de savoir qu'on peut les utiliser dans la maison, puis ensuite s'en servir pour les fleurs et/ou le jardin sans problème. Par exemple on peut serpiller et faire la vaisselle, et ensuite se servir de l'eau du serpillage et de la vaisselle pour arroser les fleurs ou le jardin. Je me dis que ça doit bien quand même être un minimum naturel pour qu'on puisse se permettre de faire ça...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 25-03-2015 14:39
Je voulais juste rajouter une petite précision par rapport à Armille, qui à l'époque avait hautement joué dans mon facteur "confiance" vis à vis de cette société. C'est tellement vieux que j'avais presque oublié, et puis ça m'est revenu :

Contrairement à toi je n'ai pas d'allergies, mais j'ai par contre des problèmes de peau... Pendant de nombreuses années j'ai eu des mycoses, qui revenaient chaque année quasiment à la même époque, au printemps... C'était pénible car il fallait que j'aille chez le médecin pour des produits spécifiques. Le médecin m'avait dit que quand on avait ce genre de problème on l'avait à vie, et que ça reviendrait tout le temps ainsi à la même époque. Sauf que ça c'était "avant"... Avant de connaitre les produits Armille... J'ai commencé par apprendre à connaître les huiles essentielles, puis les produits ménagers. Ensuite, j'ai testé les produits de beauté, avec notamment les gels douches. Et depuis ce jour, terminées les mycoses !!!!!!!!!!!!!!! !!!! La seule fois où j'en ai eu à nouveau c'est en utilisant par mégarde un gel douche classique... Du coup, cette curieuse coïncidence m'a donné à penser que ce n'était sans doute pas un hasard et que les produits naturels étaient sûrement pour quelque chose dans tout ça...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 27-03-2015 17:35
Je comprends ton soulagement d'avoir trouvé enfin quelque chose qui te débarrasse de ce problème. Mais du coup, j'ai des doutes si tu n'es pas allergique à certains composants chimiques ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 30-03-2015 06:56
Ah je n'avais jamais pensé à ça ! Mais ce serait tout de même bizarre car si c'était de l'allergie à un composant ce serait sur toute l'année, non ? Or là les mycoses apparaissaient seulement à une certaine période de l'année. ????
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 13-03-2015 04:26
J'ai donc posé la question à ma conseillère ARMILLE quant aux retombées des désodorisants faits maison. Effectivement ça pourrait tâcher des meubles en bois bruts, non vernis. Elle conseille de vaporiser plutôt en direction de tissus d'ameublement (canapé, rideaux...) à condition que ceux-ci ne soient pas fragiles. Sinon pour le sol, à relire ta question je m'aperçois que je me suis trompée et que ma mémoire m'a une fois de plus fait défaut : j'avais mémorisé que tu avais peur que ça rende le sol glissant et je lui ai posé la question en ce sens, et non dans le sens où ça pourrait l'abimer... Du coup par rapport à ma question elle a dit que les huiles essentielles ne sont pas pures mais très diluées, et qu'il y a bien d'ailleurs des vaporisateurs d'assainissant à base d'huiles essentielles vendus par ARMILLE (elle en avait un en présentation). Elle s'en sert et vaporise toutes surfaces avec. Je pense donc que si ce produit à base d'huiles essentielles n'abime rien, ça doit bien être pareil avec un désodorisant fait maison.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 15-03-2015 11:08
Merci pour tes infos.
Non ta mémoire ne te fait pas défaut car dans ma question y'avait bien tout ça. Je me rends compte parfois que le carrelage devient glissant quand on utilise certains produits d'entretien et j'imagine qu'à la longue ça peut l'abimer en changeant son aspect. Du coup, j'étais méfiante sur tous les produits qu'on vaporise dans l'air et qui ont des retombées.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-03-2015 18:54
Mieux vaut parfois être prudent que d'avoir des mauvaises surprises. Moi aussi j'ai remarqué par exemple que quand j'utilise mon dépoussiérant pour mes meubles après ça glisse par terre. Enfin, ça c'était avant... Quand j'avais l'habitude de le pulvériser sur mes meubles d'abord, et d'essuyer la poussière ensuite. Un jour il en a été question avec ma conseillère ARMILLE, qui nous a dit que pour éviter que ça glisse par terre il ne fallait pas vaporiser d'abord sur les meubles mais sur le chiffon, et ensuite passer le chiffon sur le meuble.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 19-03-2015 21:39
Mais oui, c'est la bonne méthode de mettre le produit sur le chiffon. Seulement, quand j'ai une grande surface à faire, parfois ça m'échappe encore, comme la semaine dernière :(
Comme quoi, le ménage aussi c'est un métier et je crois que je suis pas apte lol ;-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 20-03-2015 08:15
Pareil pour moi, je ne dois pas être apte non plus car parfois je pulvérise encore directement sur les meubles... Pas facile de changer ses habitudes quand on est vieux ! lol ! Plus sérieusement j'essaie d'y penser maintenant pour faire en sorte que ça devienne un réflexe...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 13-03-2015 05:28
En ce qui concerne les brûle-parfums, j'ai posé la question à ma conseillère ARMILLE : on peut effectivement utiliser ceux qui sont prévus pour y mettre de l'eau. Il faut qu'on puisse y mettre suffisamment d'eau pour qu'elle ne soit pas évaporée avant la diffusion complète des huiles essentielles. Donc lorsqu'on dit qu'il ne faut jamais brûler des huiles essentielles, c'est qu'il ne faut jamais les brûler pures, certaines personnes utilisant des brûle-parfums sans eau...

Je ferai donc un prochain article là-dessus pour repréciser les choses, car je pense que ça mérite d'être éclairci.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 15-03-2015 11:09
Merci d'avance alors !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-03-2015 19:38
De rien ! Moi ça me fait plaisir car du coup je me retrouve à approfondir des sujets auxquels je n'aurais pas pensé, et à apprendre des choses que je ne savais pas. Je trouve ça super intéressant et enrichissant !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 19-03-2015 21:37
Y'a du nouveau dans l'enquête, nous avons de quoi approfondir le sujet lol. Cette semaine j'ai vu qu'un allergologue vient de sortir un bouquin où il est dit que les HE sont très déconseillées pour les personnes allergiques. J'avoue que ça me pose question maintenant. D'autant qu'il ne semble pas différencier les bonnes des mauvaises HE; pour lui toutes les HE sont néfastes on dirait ! Ca s'appelle "Le livre noir des allergies". Il est passé au JT d'Elise Lucet cette semaine :
francetvinfo.fr/.../...

Il y a plein d'articles sur le net, dont celui-ci pour te donner une idée : sante.journaldesfemmes.com/... /...

Encore un truc à creuser, je ne connais pas l'enquête "Que choisir" dont il est question.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 20-03-2015 06:34
Alors là, je t'avoue que je suis assez déroutée. C'est vraiment pénible à la fin toutes ces infos contraires que l'on reçoit sans arrêt. Un jour on nous dit que tel truc est néfaste et qu'il faut se tourner vers telle autre chose, et quelques temps plus tard on apprend que la "solution de rechange" est finalement pas si bien que ça. A la maison j'ai des livres qui vantent les mérites des huiles essentielles, et maintenant cet allergologue sort à son tour un livre pour alerter sur les huiles essentielles. On finit par se poser des questions et se demander quel est le but réel de ces "écrivains", et si tout ça c'est pas uniquement pour faire du commerce et vendre des livres...

Bon, maintenant, il y a peut-être réellement un risque pour les personnes allergiques, donc ce n'est pas à prendre à la légère non plus... Apparemment le problème serait pour les produits qui contiennent des huiles essentielles sous forme de mélanges, et les aérosols. Ça interpelle tout de même, mais je trouve que ça reste trop flou et trop général. J'aimerais bien comprendre quel est véritablement le problème avec ces mélanges et les diffusions via les aérosols...

Autrefois on disait qu'il fallait coucher les bébés sur le ventre. A l'époque où j'ai eu des enfants c'était sur le côté, ensuite ça été sur le dos. A l'époque de mes enfants il fallait impérativement stériliser les biberons... Paraît-il que maintenant il ne faut plus le faire... A une époque les maisons anciennes ont été dénigrées à cause de leur manque d'isolation. Les maisons neuves se sont vues imposées tout un tas de règles mais le problème c'est qu'elles sont maintenant tellement isolées qu'elles le sont trop et que ça pose des problèmes... Aie aie aie ! Ça change sans arrêt ! Et toujours une bonne raison à la base pour tout changement... La liste serait bien longue, je préfère arrêter là. Mais franchement ça devient pénible.

En tout cas je suis curieuse de savoir ce que ma conseillère ARMILLE va dire à propos de ce problème concernant les huiles essentielles, car je compte bien lui poser la question. Sauf que maintenant je ne la revois qu'en juin...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 20-03-2015 17:53
J'espère que mes réponses ne te dépriment pas :sigh: Je sais bien que c'est déroutant de ne jamais savoir comment faire bien. Mais hélas, la société est comme ça et nous devons vivre avec. Réjouissons nous déjà d'être dans un pays où il y a pas mal de contrôles de qualité déjà (même si on en voudrait plus), et où la corruption est moins présente qu'ailleurs. Après, pour chaque chose, c'est à nous de nous faire notre avis. Nous avons la grande chance maintenant d'avoir accès à plein d'informations, ce qui n'était pas le cas il n'y a pas si longtemps.

Pour chaque changements que tu décris, il y a sûrement des raisons différentes, entre les mauvaises (l'argent) et les bonnes (des études plus poussées par exemple, car les chercheurs sont de mieux en mieux équipés). En ce qui concerne les huiles essentielles, elles ne sont devenues populaires qu'il y a très peu de temps. Peut-être donc qu'avant les conséquences néfastes de leur utilisation n'étaient pas si claires, que des études plus poussées ont été faites du fait de l'explosion des allergies ! Je ne sais pas. Où bien cet allergologue s'est fait acheter pour casser le marché des huiles essentielles ! Tout est possible. C'est un sujet à suivre donc... Ca ne m'a pas empêchée de mettre mon brule-parfum aujourd'hui pendant le ménage, alors que je suis en pleine crise, et je ne vais pas plus mal maintenant !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 21-03-2015 11:14
Oui, sujet à suivre pour les huiles essentielles... En y repensant, si ce sont vraiment seulement les produits à base de mélanges d'huiles essentielles, ainsi que les sprays qui posent problème, je me dis que ça ce sont en fait des produits dérivés. Car à la base, quand j'ai connu les huiles essentielles il y a une quinzaine d'années, on parlait seulement des huiles essentielles seules, en petites bouteilles. Comme tu le dis, l'engouement pour les huiles essentielles est relativement récent, et quand une mode ou un succès arrive, on multiplie les produits dérivés, les produits "à base de". C'est peut-être de ceux-là dont il faut se méfier ?...

J'ai la chance qu'aucun de nous n'est allergique alors ça simplifie les choses, même si je sais bien qu'on peut très bien devenir allergique à n'importe quel moment... Comme toi pour l'instant je vais continuer mon utilisation des huiles essentielles, tout en essayant d'en savoir plus...

Je t'avoue honnêtement que oui, tout cela m'a vraiment déroutée à un point tel que j'ai même remis en doute l'écriture de certains articles sur ce blog. Car je me demande s'il est vraiment judicieux d'écrire des articles sur des sujets sans être spécialiste... En même temps, comme je l'ai lu aussi je ne sais plus où, je me dis que c'est en creusant des sujets qu'on peut aussi devenir "spécialiste". Certains ont démarré des blogs sur des sujets qu'ils aimaient bien, mais sans connaissances approfondies spécialement, et sont par la suite devenus des vrais spécialistes en la matière. Ce n'est pas du tout mon ambition de devenir spécialiste, mais je voudrais juste ne rien publier qui puisse induire les gens en erreur, c'est tout !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 22-03-2015 14:22
Moi cette histoire de mélange m’interpelle. Je fais très très souvent des inhalations pour ma sinusite chronique. Et le produit que j’achète en pharmacie, c’est un mélange d’huiles essentielles. Et là, c’est beaucoup plus intense sûrement que les sprays car je reste à chaque fois un quart d’heure le nez dessus :eek: A voir si ça aussi ce serait néfaste, ou si les trucs volatiles qu’il décrit ne se développent que dans l’air, mais ça m’étonnerait….
Et j’avoue que ça m’a énormément surprise que ce soit cette forme d’utilisation qui soit néfaste. Je ne sais pas pour toi, mais moi quand j’ai connu les huiles essentielles via Armille, on nous disait qu’on pouvait les ingérer. A l’époque j’en avais parlé en pharmacie et ô secours, on m’avait dit que c’était absolument interdit d’en avaler ! Depuis, c’est assez comique, toutes les pharmacies proposent bien en évidence au comptoir des HE à ingérer, comme on met des bonbons aux caisses des supermarchés pour nous attirer. Du coup, quand cet allergologue a commencé à parler du danger des HE, j’étais sûre que c’était l’ingestion, et pas du tout, il n’en a pas parlé !!
J’espère que d’ici peu on pourra avoir plus d’infos concernant ce qu’il raconte dans son bouquin : pas envie de l’acheter mais envie de savoir ;)
Oui, c’est une chance si vous n’êtes pas allergiques, vu comment ça se développe, et je te confirme que ça peut tomber à tout âge !
Oh je suis désolée si je t’ai déroutée à ce point. Mais non, il ne faut pas tout remettre en question comme ça ! Je ne sais pas comment tu veux faire tes articles, mais tu ne vas pas te présenter en gourou qui va éradiquer le cancer sur la planète avec tes petits flacons ;-) T’es une fille sérieuse alors tu vas bien savoir mettre un petit mot de mise en garde, comme ça chacun est libre de ce qu’il fait ou pas. De toutes façons, il y a déjà un bémol pour les enfants et les femmes enceintes, alors tu aurais sûrement déjà précisé que même si c’est naturel, les HE sont à utiliser avec précaution. Et puis voilà, tu ne vends rien, tu partages juste une expérience de quelquechose qui t’es bénéfique à toi, qui n’aura pas forcément les mêmes avantages pour d’autres (par exemple, si je mets une mini goutte d’HE de thym sur ma peau, j’ai de fortes sensations de brûlures, alors que d’autres en avalent sans problème). Aux lecteurs d’être assez intelligents pour recouper les informations, faire des tests, et se prendre en charge quand aux décisions qu’ils prennent d’utiliser tel ou telle chose.
Moi je trouve que ton blog ne se pose pas en spécialiste, comme le serait celui d’un pharmacien ou un vendeur de produits ; c’est juste du partage d’expériences avec nos doutes et nos remises en questions au fur et à mesure de ce qu’on vit et de ce qu’on apprend. Te voilà rassurée j’espère ;)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 23-03-2015 16:16
Oui, hâte d'en savoir plus moi aussi sur ces histoires de problèmes de mélanges d'huiles essentielles, et hâte d'avoir la position d'Armille à ce sujet. Pour ce qui est de les ingérer, tu vois on ne peut même pas faire confiance non plus aux pharmacies, si un jour ils disent d'une façon et le lendemain d'une autre !!! ... Moi au début j'en ai ingéré mais j'ai arrêté car je sais qu'il peut y avoir certains risques dans certains cas, et je compte d'ailleurs bien en parler dans mon article. Car oui finalement me voilà rassurée sur le devenir de certains articles sur ce blog. Il y en a plein qui font comme moi sur leur blog... Comme tu dis c'est juste un partage d' expériences.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Memjo
# Memjo 24-03-2015 21:59
J'ai l'impression que ce livre n'a pas tellement la cote pour l'instant car on trouve très peu d'article à son sujet sur le net.

Je pensais que tu te soignais avec les HE en les avalant. Moi, je m'en sers de cette façon, pour l'eucalyptus, le citron et le ravinstara. Bon, j'arrête, on en reparlera suite à tes futurs articles alors :)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 25-03-2015 10:28
Ah, curieux en effet. Pourtant il y a eu un gros coup de pub avec le passage au journal télévisé...

Eh non, je n'avale plus les huiles essentielles. Je garde le suspense pour mon article... A suivre au prochain épisode donc...
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Restez informés !

Traduction

A propos

 

 A propos

 

Bonjour, et bienvenue sur ce blog qui vous invite à vous mettre en mode pause... Pause photos, pause art floral, pause bricolage, pause musique, pause ciné et plein d'autres pauses de toutes sortes encore...

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche